Comme un crustacé hors de l’eau

Un crustacé, oui… mais un crustacé terrestre !

Bon, d’accord… un  cloporte.

Cylisticus sp © gregory Criteau

Philoscia muscorum           © gregory Criteau

Cylisticus sp   ©  Gregory Criteau

Philoscia muscorum II       © Gregory Criteau

4 réflexions sur “Comme un crustacé hors de l’eau

  1. La métamorphose du cloporte, il est mignon sur sa brindille. Qu’il y reste !

    Vue on the web :
    Aujourd’hui, l’espèce Oniscus asellus est utilisé en homéopathie ( mais oui, sous son nom latin, bien sûr, comme ça personne ne sait qu’il mange des petites bêtes !) pour les pathologies suivantes : Diurétique dans les oedèmes. Asthme avec catarrhe bronchique. Mastoïdite. Pression continuelle au niveau du cardia gastrique. Gaz intestinaux. Coliques intestinales très intenses. Ténesme de la vessie et du rectum. (source Docteur Robert Séror). Bref, c’est bon pour tout, même les cors aux pieds !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s